Revue de presse

CDN Greysheet - USA - Juin 2021

Résultats d'enchères à Monaco le 12 juin 2021. Record d'enchères battu par une monnaie médiévale française en or adjugée 279 000 euros frais inclus. C'est le dernier franc royal frappé, une pièce de la plus grande rareté. Il s'agit du second connu avec celui conservé au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale. 

Lien article complet

Nice Matin - France - Juin 2021

279 000 € pour le dernier franc royal frappé. Un franc frappé sous le règne de Charles VII (1422-1461) s'est envolé lors d'enchères numismatiques à Monaco. Au-delà, de nombreux lots d'exception ont suscité la couvoitise des collectionneurs. 

NGC - USA - Juin 2021

Deux monnaies d'or européennes certifiées NGC adjugées chacune  plus de 700 000 $.

Lien article complet

Coin World - France - Juin 2021

Une médaille commémorant l'attaque danoise d'une ville en Allemagne. 

Lien article complet

Gazette Drouot - France - Juin 2021

Pièce muséale. Cet essai de 5 livres de l'Australie coloniale, dessin par Joshua Payne en 1852, n'a été frappé qu'en sept exemplaires en 1921, à Melbourne. Une pièce rarissime. Lien article complet 

NGC presse - USA - juin 2021

Two-Headed British Pattern Coin Among NGC-graded Rarities in MDC Monaco Sale. The gold dollar with a double obverse and an NGC-certified 'Una and the Lion' each have a starting price of 300,000 euros. An extremely rare British Gold Pattern Dollar certified by Numismatic Guaranty Corporation

Lien article complet

Coin News - UK - Juin 2021

Actualité des vente aux enchères - Tous les regards se tournent vers Monao en juin

Collectionneur Chineur - France - Juin 2021

Numismatique

Munzen Revue - Allemagne - Juin 2021

MDC Monaco Auktion 7

Monaco Place du Casino Salon Bellevue MDC Monnaies de Collections sarl Monaco präsentiert die siebte numismatische Auktion, die wieder live von dem Experten Nicolas Gimbert. Die Experten von MDC haben sorgfältig eine Reihe seltener, äußerst qualitätsvoller und bemerkenswerter Münzen und Medaillen ausgewählt, von denen hier eine exklusive Vorschau ausgewählter Raritäten vorgestellt wird. Vorbesichtigungen sind möglich

Nice Matin cahier enchères - France - Mai 2021

Précieuses Pièces

par Laurence Guidicelli

CDN Greysheet - USA - Mai 2021

MDC Monaco June 12 Auction is Open for Bidding - Over 800 Hand-Selected Rarities Are On Offer.

Lien article complet

Panorama Numismatico - Italie - Mai 2021

DES MONNAIES D'UNE GRANDE RARITÉ AUX ENCHÈRES LE 12 JUIN A MONACO

Lien article complet

Money Trend - Autriche - Mai 2021

MDC Monnaies de Collections Monaco présente sa prochaine vente aux enchères numismatique par l'expert Nicolas Gimbert, une vente aux enchères sousr le ministère de Maître Lefèvre, Monaco. Vente aux enchères live avec Biddr Suisse et Auex Allemagne et sur toutes les plateformes numismatiques de référence. Nos experts ont soigneusement sélectionné 827 monnaies et médailles rares et prestigieuses que nous aimerions vous présenter en avant-première exclusive avec quelques-uns des lots phare de la vente aux enchères. 

Lien article complet

Munzen Revue - Allemagne - Mai 2021

MDC Monnaies de Collections sarl Monaco präsentiert die nächste große numismatische Auktion, die wieder live von dem Experten Nicolas Gimbert mit den Spezialisten von Biddr Schweiz und Auex Deutschland und auf allen nu- mismatischen Referenzplatt- formen durchgeführt wird. Die Experten von MDC ha- ben sorgfältig eine Reihe selte- ner, äußerst qualitätsvoller und bemerkenswerter Münzen und Medaillen ausgewählt, von de- nen hier eine exklusive Vor- schau ausgewählter Raritäten vorgestellt wird. Für weitere Informationen kontaktieren Sie bitte Tel. 00377 93 25 00 42 oder info@mdc.mc.

Lien article complet

Monnaies Magasine - France - Mai 2021

FRANCS EXCEPTIONNELS pour une vente de prestige

Le 12 juin 2021, la société MDC Monnaies de Collection Monaco organise une nouvelle vente numismatique de prestige d’envergure internationale. La vente précédente avait déjà fait parler d’elle avec des résultats avoisinant les 18 millions d’euros. Deux pièces britanniques avaient dépassé le million d’euros (frais inclus) : un essai de 5 Pounds

1831 en or de Guillaume IV flan bruni, et la mythique 5 Pounds en or de Victoria dite ”Una and the lion” 1839 en qualité Belle Épreuve. Un nouveau record avait également été battu pour une monnaie française du XIXe siècle avec un essai de 100 Francs Or Napoléon III adjugé 682.000" (frais inclus).

Pour la nouvelle vente de juin, ce sont 827 monnaies et médailles rares qui seront proposées. Parmi les monnaies françaises, deux pièces ont retenu notre attention par leur caractère exceptionnel : un FRANC À CHEVAL DE CHARLES VII, 1422 Toulouse et une EPREUVE DE 5 FRANCS UNION ET FORCE en Or, An 10 (1801-1802) Paris. 

Lien article complet

CDN Greysheet - USA - Avril 2021

MDC 7th Auction Preview: Rare Coins & Medals Monaco place du Casino salon Bellevue: June 12, 2021

MDC Monnaies de Collections sarl Monaco presents its next major numismatic auction by expert Nicolas Gimbert, an auction provided by the ministry of Maître Lefèvre, Monaco. Lien article complet

Antiques Trade Gazette - Royaume Uni - Janvier 2021

Grandes enchères sur les plus belles monnaies d'or anglaises dans la vente aux enchères de Monte Carlo. Le record des monnaies anglaises vendues aux enchères a été battu à deux reprises lors d'une vente à Monte Carlo.

English milled gold coins strike it big in Monte Carlo sale. The record for a British coin sold at auction has been broken twice at a sale in Monte Carlo.

Exceptional examples of the 1831 George IV five sovereign piece and the Una and the Lion £5 pattern were hammered down at €820,000 (£745,500) each at the MDC numismatic auction on October 29. A buyer’s premium of 20% was charged.

Both gold coins are designs by William Wyon (1795-1851). The 1831 five sovereigns with the portrait of George IV is one of the great rarities of British numismatics. Fewer than 10 are known (the king died in 1830) and this is by far the best-preserved example. The starting price was €500,000.

The 1839 Una and the Lion gold £5 pattern is among the most beautiful and most-wanted of all milled coins. The obverse displays the famous ‘young head’ portrait of Victoria while the reverse portrays her in full coronation regalia as Una leading the lion.

This example, graded Proof 66 Ultra Cameo by the Numismatic Guaranty Corporation (NGC), is the finest by two points of 32 examples graded by NGC. The previous high for this coin was the £340,000 bid for a ‘good, extremely fine’ example at Baldwin’s of St James’s in 2019.

The Una and the Lion £5 came from a fabled 1839 proof set that was sold for 10 guineas at Leigh Sotheby and Wilkinson in 1856 and again by Baldwin’s in London in 2015 for £420,000. Eleven of the 15 coins in the set are the finest formally graded examples of their kind. It has now been split.

The elements were offered by MDC as eight separate lots with no bidder willing to keep the set together by exceeding the aggregate price. With the extra coins in the set selling at a collective €228,000, the total hammer price was €1,048,000.

The previous auction record for a British coin was set in New York in January 2019 when a 1703 Vigo five guineas piece sold at $900,000 (£703,000) at a sale conducted by Baldwin’s of St James’s. A price of £1m was paid early this year by a private collector for a 1937 Edward VIII trial sovereign in a deal negotiated by the Royal Mint.

Lien article complet

NGC presse - USA - Novembre 2020

Deux monnaies britanniques gradées NGC remportent chacune plus d'un million de dollars pour établir un nouveau record mondial

Two NGC-certified British Coins Each Realize Over $1 Million to Set a New World Record

Lien article complet

Nice Matin cahier enchères - France - Novembre 2020

Enchères millionnaires pour des monnaies anglaises

Plusieurs records ont été enregistrés lors de la vente. parmi eux: deux monnaies anglaises ont dépassé le million d'euros! (...)

World Coins - USA - Octobre 2020

Deux histoires se rencontrent sur l'or hongrois

Des monnaies de 10 ducat en or du XVIIIème siècle presentent un dragon terrassant St George, histoire de la bible.

 

Wealth Monaco - Monaco - Octobre 2020

Numismatique : une valeur refuge ?

La vente aux enchères exceptionnelle des monnaies et médailles raresorganisée par MDC Monaco est l’occasion de se demander si la numismatique ne serait pas une valeur refuge.

La valeur numismatique d’une pièce d’or doit être distinguée de la valeur refuge; cependant en période de crise, elle est le seul actif à prendre de la valeur quand tous les autres en perdent (à l’exception de certaines pierres).

Toutes les pièces ne jouent pas aussi efficacement leur rôle de couverture et pour être de bons placements il faut regarder comment elles se comportent à l’achat et à la revente.

Pour être reconnu comme de l’or d’investissement il doit se présenter sous forme de barre, de lingot ou de plaquette, avec une pureté égale ou supérieure à 995 millièmes. 

Pour les pièces les caractéristiques requises sont :

  • une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes ;
  • frappées après 1800 
  • ayant ou ayant eu cours légal dans leur pays d’origine ;
  • vendues sur le marché à un prix n’excédant pas 80% de la valeur de l’or qu’elles contiennent

Pour l’investisseur, une pièce d’investissement relevant de la numismatique ou de la semi-numismatique est une pièce en or ou en argent :

  • émise après 1800 (les pièces antérieures relèvent plus des antiquités et du monde de la collection)
  • dont la prime de fond est environ supérieure à 20%
  • rare (demande très supérieure à l’offre, pièces fautées, pièces fondues dont il ne reste qu’une poignée d’exemplaires…)
  • d’une qualité de conservation exceptionnelle pour leur millésime
  • avec des caractéristiques, défauts et traces du temps; les experts étudient également les ateliers de frappe, la période, l’effigie de la pièce et l’alliage.

Lorsque ces caractéristiques sont réunies, la valeur numismatique dépasse largement la valeur refuge. C’est le cas de certaines pièces d’exception qui seront présentées le jeudi 29 Octobre prochain, lors de la 6ème vente aux enchères numismatique des monnaies et médailles rares organisée par MDC Monaco.

À la même période, en Octobre 2019, la vacation avait fait un résultat exceptionnel, atteignant les 9 millions d’euros frais compris, avec un prix record de 195.000€ pour une 10 roubles russe frappée sous Alexandre Ier en 1802 à Saint-Pétersbourg portant à l’avers un aigle bicéphale dans un écu entouré des écus de Moscou, du Kazan, de Sibérie et d’Astrakha.

La vente du 29 Octobre s’annonce particulièrement impressionnante aussi avec notamment certaines des plus grandes raretés d’or telle que la célèbre Una and the Lion, les 5 guinées les plus recherchées et des monnaies d’or Napoléon III rarissimes. Ainsi que des monnaies et médailles anciennes, modernes et du monde comme cette impressionnante monnaie, frappée entre 1841 et 1847 en Annam sous l’empereur Thiệu Trị – Vietnam – qui est considérée comme la plus grande pièce d’or émise au XIXe siècle. Rarissime, elle est connue à quelques exemplaires, et sera mise à prix à 100.000€.

Notre expert et collectionneur Gabriel Foglia nous en dit plus sur les lots de la vente.

« Nous avons remarqué dans les monnaies antiques le lot 49, un très beau décadrachme signé d’Evainète pour Syracuse en Sicile. Ce module est assez rare pour le signaler. Pour les monnaies romaines, au n°104 un aureus de Néron tout à fait exceptionnel, quasiment fleur de coin, et au n°135 un quinaire d’Alexandre Sévère dans un état de conservation irréprochable. Un rarissime médaillon de Constantin Ier au n°150 retiendra l’attention des amateurs.

Dans les monnaies modernes, de très gros modules en or, notamment d’Allemagne et d’Autriche nous semblent du plus grand intérêt. Les monnaies françaises sont bien représentées avec au n°363 un écu d’or à l’effigie d’Henri II d’une insigne rareté.

De très rares médailles en or de Louis XIV, Louis XV et Louis XVI sont également à remarquer. L’Empire français est représenté un N°595 par la mythique 100 francs or de 1861 E, un essai sur flan bruni d’une grande rareté et dans un état de conservation exceptionnel. Suivent d’autres modules de 100 francs or de la IIIe République tout aussi exceptionnels.

La Grande Bretagne est représentée au n°783 par une 5 guinées de 1682 frappée à Londres par Charles II, un des plus beaux exemplaires connus, ainsi qu’une autre 5 guinées de 1693 par Guillaume et Marie, frappée à Londres, connue sous le nom de « Elephant & Castel » en qualité fleur de coin, elle risque d’être le « clou du spectacle » de cette vente d’exception. D’autres monnaies britanniques sont présentes dans des états de conservation exceptionnels.

Un splendide double ducat milanais frappé par Ludovico Maria Sforza se trouve au n°884, il nous semble du plus grand intérêt, comme le ducat de Savoie frappé par Charles Ier au n°906, d’un grand intérêt numismatique.

Au n°974 nous avons remarqué un rare écu de Monaco, frappé par Honoré II en 1655, de bonne qualité pour cette frappe rare. S’en suit très rare le demi-écu du même Prince frappé en 1649. Dans cette vente beaucoup d’autres monnaies et médailles sont de très belle qualité et dignes d’intérêt. »

Cette belle vente de 1242 lots ne manquera pas d’être un temps fort de cette fin d’année et participera au rayonnement de Monaco sur le marché international de la numismatique. Quant aux plus passionnés, ils pourront préalablement assister aux 63èmes Journées numismatiques de la Société française de Numismatique qui auront lieu à Monaco du Vendredi 23 au dimanche 25 octobre 2020.

Article: Joana & Gabriel Foglia

Gazette Drouot - France - Octobre 2020

Le fabuleux destin de Désirée Clary, reine de Suède et de Norvège

Frappée en 1829 à l'occasion du couronnement de la reine Desideria de Suède et de Norvège, cette médaille en or est intimement liée à la vie romanesque de la souveraine, une marseillaise qui fut fiancée à Napoléon Bonaparte.

Nice Matin cahier enchères - France - Octobre 2020

Un mythique pièce de 100 francs à la vente 

Collectionneur & Chineur - France - Octobre 2020

Attention, moment d'exception!

Muenzen Online - Allemagne - Octobre 2020

Von MGC höchstbewertete und zertifizierte "Una and the lion" in MDC Monaco Auktion

Panorama Numismatico - Italie - Octobre 2020

Le 29 octobre, MDC Monnaies de Collection presentera en vente aux enchères six monnaies et des médailles rares de l'antiquité à l'époque contemporaine presentées ici.

MuenzenRevue - Allemagne - Octobre 2020

MDC Monnaies de Collection Monaco wird am Donnerstag, dem 29. Oktober 2020 im salon Bellevue place du Casino in Monte Carlo eine numismatische Auktion abhalten. Hierfür wurden sorgfältig seltene und ausserge- wöhnliche Münzen ausgewählt, anbei finden Sie eine Auswahl. Für weitere Details und Fragen stehen wir zu Ihren Diensen.

Panorama Numismatico - Italie - Septembre 2020

Splendides monnaies de grand prestige aux enchères - Actualités du monde numismatique

Revue de la Société de Numismatique Asiatique – France – Septembre 2020

Vente d'importantes monnaies annamites en or

MuenzenRevue - Allemagne - Septembre 2020

MDC Monnaies de Collection Monaco wird am Donnerstag, dem 29. Oktober 2020 im Hotel Metropole in Monte Carlo eine numismatische Auktion abhalten. Hierfür wurden sorgfältig seltene und außergewöhnliche Münzen ausgewählt, anbei finden Sie eine Auswahl. Für weitere Details und Fragen stehen wir zu Ihren Diensten.

Coinsweekly - Allemagne - Janvier 2020

MDC Monnaies de Collection sarl is a team of numismatic experts organizing auctions of rare collection coins and medals in Monaco for an international clientele, focusing on the criteria of provenance, condition and quality.

MDC numismatic auctions have met a high turnout and record levels have been reached by passionate bidders who took up prices for MDC consignors. These high standard auctions are a proof of MDC professionalism and know-how in terms of customer service regarding both purchase and sale.

Auctions are highly appropriate in the current state of the market, the dynamism of all the buyers in the auction room harmoniously completing book orders is supplemented by live bidding via Biddr and Drouot, which gives us access to the international market. Also, if you are selling all or a part of your collection, do not hesitate to contact us so that we can elaborate together a customized solution adapted to your needs.

If you consider selling all or a part of your collection of Greek, Roman, Byzantine, Medieval, Renaissance coins or rare coinage of the world, we provide a qualified service so as to include your rarities in a high standard auction catalogue.

We collect consignments throughout the year and appreciate proceeding to the valuation of coins and numismatic collections without any charge or commitment on your behalf. We are very willing to talk with you about your coin’s evolution on the market and advise you on how to achieve the best auction result. Our staff is available to assist you and will likely ask you to provide photographs to determine which auction might suit your coin best.

Located in the Park Palace commercial center in Monte Carlo area of Monaco, we are also present in American, Asian and European shows. MDC provides con- fidential valuation and purchase services as well as the guarantee of completing a collection or selling for a benefit that we set as optimal. Our team is com- mitted to providing a professional and personalized service, whether it be for valuations, selling, buying, advice on setting up collections or internatio- nal procedures. To learn more about MDC and what we do, take a moment to study our auction catalogues.

Nice Matin - France - Novembre 2019

Huit millions d'euros de pièces de monnaie

La cinquième vente de l'expert Nicolas Gimbert a remporté un franc succès. L.M.

Nice Matin - France - Novembre 2019

Les prix s'envolent pour les collections de monnaies

Nice Matin - France - Novembre 2019

Des monnaies historiques aux enchères

Gazette Drouot - France - Novembre 2019

Le canal du centre, un projet national 

Lien

En 1783, Louis XVI demande à son médailleur Pierre-Simon-Benjamin Duvivier de frapper une médaille commémorant le lancement des travaux d’un projet d’envergure nationale : le percement du canal du Centre, encore actif aujourd’hui.

Si les quatre fleuves, Saône, Seine, Loire et Rhin, versent leurs eaux au revers de cette médaille, autour de la belle Bourgogne et sa corne d’abondance, c’est po célébrer le début des travaux du canal du Centre, dit aussi canal du Charolais. En 1783, le chantier d’une décennie est initié dans le but de relier la Saône au niveau de Chalon-sur-Saône à la Loire à hauteur de Digoin. À l’avers de la médaille, derrière le buste de Louis XVI, on peut lire la phrase latine Utriusque mari junctio triplex, soit « Triple jonction entre l’une et l’autre mer », laquelle fait allusion à la volonté initiale, jamais mise en œuvre, d’ouvrir également un passage entre Saône et Rhin. Ce projet pharaonique, qui permit de révolutionner le commerce fluvial et de développer les échanges entre l’ouest, l’est et la région parisienne (la Seine était elle-même reliée à la Loire depuis 1642), a pu voir son achèvement en un temps record, grâce aux compétences de son ingénieur en chef, Émiland Gauthey (1732-1806). L’ambition nationale, qui s’est pourtant heurtée au départ aux réticences des États de Bourgogne face aux défis techniqu et financiers engendrés par cette idée, a été gravée dans l’or au travers d’une médaille, due au 13e graveur général des monnaies, Pierre-Simon-Benjamin Duvivier, dont peu d’exemplaires de qualité ont survécu. Le chef-d’œuvre de numismatique proposé par MDC Monaco est d’une rare perfection. Selon la mais de ventes, il s’agit de la médaille la plus imposante de l’Ancien Régime à être passée en ventes publiques jusqu’à ce jour : elle ne pèse en effet pas moins de 357,60 g.

AGENDA La finesse remarquable d’une rare médaille à fleur de coin par laquelle Louis XVI célébra, en 1783, le lancement des travaux visant à percer le canal du Centr ne manquera pas de séduire les numismates (120 000 €). C’est cependant une pièce d’or de 50 lires qui dominera le catalogue de son estimation : frappée à Turin en 1864 sous le règne de Victor Emmanuel II, elle constitue l’une des plus grandes raretés de l’Union latine, avec seulement 103 exemplaires créés (18 000 €). Rare est également une médaille en or avec bélière de 1598, figurant le profil d’Henri IV et célébrant le traité de Vervins, signé entre le roi de France e Philippe II d’Espagne pour mettre fin aux guerres de religion (70 000 €).

MünzenRevue - Allemagne - Novembre 2019

Selon la légende, Corto Maltesse se livrait à la piraterie en mer de Chine au moment où Arthur Rambaud était accusé de trafic d’armes en mer Rouge. Les mers et les océans furent et demeurent un lieu d’affrontement féroce car déterminant pour le contrôle des routes maritimes, des territoires voisins et de leur richesse. Voleurs, aventuriers mais aussi nobles et grands soldats, cherchèrent constamment à s’emparer de comptoirs commerciaux pour arraisonner les navires étrangers, à des fins personnelles ou au nom d’États en quête d’expansion. De 1740 à 1748, la Guerre de Succession d’Autriche conduira l’Espagne, la France, les Provinces Unies et l’Angleterre à s’affronter sur mer sous toutes les latitudes. Elle sera l’une des périodes les propices à ce type d’action, tant les empires maritimes des belligérants s’étaient étendus au fil des décennies. Tous se voulaient hégémoniques et cherchaient, en vain, à s’imposer par la force.

Les pièces anglaises en or de 5 guinées, frappées en 1746 à partir de métal provenant de Lima au Pérou, en sont la parfaite illustration. Elles furent fabriquées à Londres avec de l’or espagnol saisit aux Philippines par le Commodoreanglais George Anson. Chargé en 1740 par le roi de neutraliser les bases espagnoles implantées dans l’océan Indien, ce dernier prit le commandement d’une flotte de six navires destinée à rendre tout commerce dans les mers du Sud impossible aux ennemis de la couronne. L’expédition en elle-même s’avéra catastrophique. A son retour en Angleterre, l’armada était réduite au seul navire amiral, le Centurion. Sur les 961 hommes de bord, seuls 335 revirent le sol britannique en juin 1744, le typhus et autres calamités ayant eu raison du reste de l’équipage et de la troupe.

Pourtant l’Histoire rendra grâce à l’amiral Anson. Il n’était pas rentré les calles vides ! Lui et ses hommes avaient réussi à s’emparer de puissants galions espagnols et de leurs précieuses cargaisons. On a alors estimé le butin à plus d’un million de Livres. Le plus célèbre d’entre eux, capturé le 20 juin 1743, la Nuestra Señora de Covadonga,figure même sur une superbe marine peinte vers 1745 par Samuel Scott. A lui seul, ce galion auraittransporté 1.313.843 pièces de 8 Reales, la valeur des autres pillages s’élevant à 600.000 livres. Une grande partie de ce « trésor » fut acheminée jusqu’à l’atelier monétaire royal de Londres. Le métal fut fondu et de nouvelles monnaies furent frappées. Pour rappeler cette singulière provenance, on associa au type monétaire habituel de l’or une brève inscription, LIMA, placée sous la troncature du cou de Georges II. Toutes et tous pouvaient ainsi se souvenir des aventures de celui que l’on appela dès lors le « Père de la marine »…

Une seconde origine, très similaire, a été proposée pour expliquer cette curieuse émission monétaire : l’or péruvien proviendrait de bateaux français en provenance d’Amérique du Sud. Ils auraient été capturés dans l’océan Atlantique en juillet 1745 par les capitaines James Talbot et John Morecok. Ces derniers auraient ensuite livré quarante-cinq wagonnets emplis d’or à la Tour de Londres. Certainement moins opportune car moins prestigieuse, cette version n’a pas été retenue. Quelle que soit la réalité, la pièce de 5 guinées dite du « trésor de Lima » s’avère l’une des monnaies modernes les plus spectaculaires par son module et son incroyable histoire.

François Planet

Conservateur du Médaillier du Musée des Beaux-Arts de Lyon

Collectionneur Chineur - France - Octobre 2019

Accrochez-vous : pas moins de 1 167 monnaies et médailles de toutes époques et continents seront mises aux enchères par Maître Escaut-Marquet à l’hôtel des ventes monégasque ! Et le catalogue ne se contente pas d’être abondant : il se jauge aussi par la qualité des lots, dont beaucoup sont esti- més à plusieurs centaines de milliers d’euros. Cette vacation promet ainsi d’attirer les authentiques numismates, les amoureux d’histoire et, à coup sûr, les représentants des musées... Jeudi 14 novembre à 9 h 30, à l’hôtel Métropole, 4 avenue de la Madone. Expositions privées au salon Théâtre de l’hôtel le 13,de 9 h à 18 h 30,et le 14, de 8 h à 9 h 30. MDC Monaco.

Antiquité Brocante - France - Octobre 2019

Un conseil : rendez-vous à cette vacation avec des raisins secs car elle exigera de l’endurance ! 1 167 monnaies et médailles, de toutes époques et de tous les continents, seront ventilées par Maître Escaut-Marquet. Si plusieurs estimations atteignent ou dépassent 100 000 €, la majorité gravite autour des premiers milliers d’euros, une minorité avoisine les quelques centaines, une proportion encore plus faible les premières dizaines. Autrement dit, même si la vente reste ouverte à tous les budgets, de nouveaux records se profilent à l’horizon ! Coutumière du fait, MDC (Monnaies de collection) nous a habitués aux adjudications époustouflantes. Rareté et état de conservation remarquable séduiront derechef les numismates les plus exigeants.

NGC - USA - Octobre 2019

lien vers l'article

NGC-certified Highlights in November MDC Monaco AuctionPosted on 10/18/2019
An NGC-certified gold coin from the Netherlands has a starting bid of 150,000.

Numismatic Guaranty Corporation® (NGC®) certified many vintage world coins that are featured in an upcoming sale in Monaco, presented by MDC (Monnaies de Collection sarl), a prestigious international auction house. Over November 13 and 14, 2019, more than 200 NGC-graded coins will be offered, including several that are expected to realize six figures.

A Netherland 1721 Gold Ducaton graded NGC PF 63 Cameo has a starting bid of€150,000 (about $164,000 USD). The obverse of this impressive gold coin depicts a finely detailed armored soldier on horseback, and the reverse is adorned with the crowned arms of the United Netherlands held by two lions. At the time this "gold rider" was minted, the Netherlands was a global superpower, though it was past the height of its influence.

Revue de la Société de Numismatique Asiatique par François Joyaux - France - Octobre 2019

Quelques monnaies de présentation peu courantes du règne de Tu Duc

François Joyaux

Au sein d’un lot de monnaies de présentation annamites proposées aux enchères par la Maison de ventes MDC Monaco, le 14 novembre 2019, certaines méritent d’être notées car peu courantes. Toutes datent du règne de l’Empereur Tu Duc (1847-1883). 

La première monnaie, dite des « Deux dragons », en or, est bien répertoriée par A. Schroeder, dans son ouvrage Annam. Etudes numismatiques(1905), sous le n° 402, mais les coins en sont différents, au droit comme au revers. Au droit, en particulier, le caractère tong通, sur la figure de Schroeder, est écrit avec un seul point, alors que sur la monnaie ci-dessus, il est écrit avec deux points (Fig. 1 au milieu). Cela peut paraître un détail négligeable, mais, de ce fait, il s’agit de deux types entièrement différents. 

On ne connaît pas la signification de cette différence de graphie, très classique ; probablement s’agit-il d’une sorte de marque destinée à distinguer des équipes ou des périodes ou des lieux de fabrication, etc. Mais il est généralement admis que ces différences de graphie ne sont pas de simples variétés, mais qu’elles sont à considérer comme des différences de type. A titre d’exemple, les sapèques chinoises du règne de Qian Long (1736-1795), fondues par le ministère des Travaux, comportaient un caractère tongà un seul point pour l’ancien atelier, et à deux points pour le nouveau : ce sont donc des sapèques, de ce fait, considérées comme étant de types différents.

Les exemplaires des monnaies aux « Deux dragons » qui se trouvent dans la « Trésor de Hué », à la Monnaie de Paris (V 291, 292 et 293) sont du type ci-dessus, à deux points. Il n’en existe aucun exemplaire dans la collection de la Bibliothèque nationale de France.

Une seconde monnaie, dite des « Quatre beautés » (Fig. 2), également en or, est répertoriée par A. Schroeder (n° 409), mais sans illustration. Il en existe deux exemplaires dans le « Trésor de Hué », à la Monnaie de Paris (V 261 et 262), mais les coins de la monnaie ci-dessus sont très différents, en particulier le coin de revers.

Il n’en figure aucun exemplaire au Cabinet des Monnaies et Médailles de la Bibliothèque nationale de France

Schroeder répertorie bien une monnaie des « Trois longévités » (n° 407), mais elle est en or. En revanche, il ne connaissait pas les monnaies ci-dessus (Fig. 3),  en argent. Les coins des droit et revers de la monnaie en or sont différents de ceux des monnaies ci-dessus, eux-mêmes différents entre eux. On trouve dans le « Trésor de Hué », à la Monnaie de Paris, deux exemplaires de la monnaie des « Trois longévités » (V 259 et 260), mais ils sont en or. Le Cabinet des Monnaies et Médailles de la Bibliothèque nationale de France en possède également un exemplaire (n° 1854a), mais il est aussi en or. Il semblerait donc, assez paradoxalement, que les exemplaires en argent soient plus rares que ceux en or.

Cette monnaie en argent (Schroeder n° 361) présente la curieuse caractéristique d’un caractère van卍(« 10.000 ») parfaitement normal, au bas du revers, mais amputé de deux de ses quatre branches, en haut. Peut-être s’agit-il d’une erreur du graveur, qui, après avoir gravé les deux sceptres nhu-yà droite et à gauche du revers, s’est trouvé manquer de place pour insérer, en haut, un caractère van卍complet et a pris le parti de n’en graver que la moitié dans l’espace restant. Quelle que soit la raison de cette anomalie, il s'agit, semble-t-il, d’une variété inédite.

Panorama Numismatico - Italie - Octobre 2019

lien vers l'article

 

NNB magazine - Allemagne - Février 2019

Collectionneur Chineur - France - Décembre 2018

Numismatique à Monaco

Monaco Matin - France - Novembre 2018

Des pièces de monnaie historiques au marteau

Collectionneur Chineur - France - Novembre 2018

III° République (1870-1940). 5 centimes Dupuis 1914, épreuve en or.

Gazette Drouot – France – Novembre 2018

Henry VII, le Souverain

Nice Matin - France - Novembre 2018

Des pièces rares

MünzenRevue - Allemagne - Octobre 2018

"Wir haben sorgfältig seltene und prestigeträchtige Münzen ausgewählt, Sie finden hier ei- ne Auswahl"

Revue Numismatique Asiatique - France - Septembre 2018

Indochine / Annam. Monnaie inédite de Minh Mang (1820-1840) par François Joyaux

Money Trend - Allemagne – Janvier 2018

The MDC numismatic auction on 1st December in Monaco was a nice success with lots sold for a total of 4,7 million euros hammer price.

Antiquité Brocante – France – Décembre 2017

Revue de la Société de Numismatique Asiatique n°24 – France – Décembre 2017

Une monnaie inédite de Khai Dịnh (1916-1925), par François Joyaux

Monaco Matin – France – Décembre 2017

112 000€ pour une pièce de Carol de Roumanie

Collectionneur Chineur – France – Novembre 2017

Gazette Drouot – France – Novembre 2017

Une Exposition Universelle en or

Collectionneur Chineur - France - Novembre 2017

MünzenRevue - Allemagne - Novembre 2017

Panorama Numismatico - Italie - Novembre 2017

Money Trend – Allemagne – Juillet 2017

Résultats notables enchère Napoléon III

Antiquité Brocante – France – Mai 2017

L’écho du marteau - La plus grande collection d’essais Napoléon III

Panorama Numismatico – Italie – Mai 2017

Cadre Napoléon III introuvable

Coin World - USA - Mai 2017

Napoléon III medaille ruée vers l'or 1850 

Femina Sud Est - France - Février 2017

Coup d'éclat 

Gazette Drouot – France – Décembre 2016

Quand la monnaie frappe fort

Les Echos - France - Novembre 2016

Par ici la monnaie