Quelques résultats de ventes aux enchères notables

20 octobre 2021 - Lot 1050
Grande Bretagne

Édouard VIII (20 janvier au 11 décembre 1936). Essai de 5 livres (5 pounds), Flan bruni (PROOF) 1937, Londres. KM.- - Fr.406 (Very Rare) - S.4063 - Schneider.- - L&S.- - W&R.432 (R6) ; Or - 38 mm - 12 h NGC PF 67 ULTRA CAMEO (6066350-037). Av. EDWARDVS VIII D: G: BR: OMN: REX F: D: IND: IMP. Tête nue à gauche, signature HP. Rv. Saint Georges terrassant le dragon ; à l’exergue (date) et signature B.P. Provient de “Monaco Collection” et de The Paramount Collection n° 30339. NGC PF 67 ULTRA CAMEO (6066350-037). Tranche cannelée. Par T. Humphrey Paget et revers d’après Benedetto Pistrucci. Flan bruni (PROOF). Sans doute la monnaie la plus exceptionnelle de la collection Paramount et de la numismatique britannique ! Pièce parfaite, sans aucun défaut. Les champs sont miroir et reflètent une lumière magnifique. Les reliefs sont nets et d’un mat complet, donnant un aspect camée d’intensité exceptionnelle (ULTRA CAMEO). Fleur de coin. Édouard VIII, fils de Georges V, participe à la Première guerre mondiale dans les forces armées britanniques. Resté célibataire, il devient roi sous le nom d’Édouard VIII le 20 janvier 1936, montrant rapidement un esprit libre avec refus des protocoles de la cour et mépris des conventions. Il demande en mariage la mondaine américaine Wallis Simpson, en instance de son second divorce, provoquant une crise constitutionnelle ainsi qu’un conflit avec l’Église dont le roi est le chef suprême. Il choisit d’abdiquer le 11 décembre de la même année, après 10 mois et demi de règne, et épousera Wallis Simpson en juin 1937 en France où il passa le reste de sa vie avec le titre de duc de Windsor. Son frère Albert monta à sa suite sur le trône sous le nom de Georges VI. Le monnayage d’Édouard VIII est rarissime, et les quelques 200 matrices préparées dans le courant de 1936 furent détruites après son abdication. Seuls survécurent quelques essais du souverain (1 livre), 2 livres et 5 livres. Pour cette dernière, après l’exemplaire de la Royal Mint, seuls deux exemplaires sont connus dans la collection Tyrant et notre exemplaire. On sait par ailleurs qu’Édouard VIII lui-même n’avait pas eu de série des essais à son effigie ou nom

Prix adjugé : 1760000€

29 octobre 2020 - Lot 805
Grande Bretagne

Georges IV (1820-1830). 5 souverains 1831 (5 pounds), Londres. Essai en or par Wyon sur flan bruni. Tranche lisse.Av. Tête nue à droite. Rv. Écu couronné.Wr. 270, S. 3833, 39,90 g.Top pop : plus haut grade.NGC PR 66*. Monnaie exceptionnelle, un type clé de la série prestigieuse des 5 pounds, et de loin l’exemplaire le mieux conservé. D’une très grande brillance de frappe dans les champs avec des reliefs mats d’une parfaite finition. 6 à 10 exemplaires connus. Flan bruni et Fleur de coinFort de ses succès précédents et parvenu au sommet de sa carrière, William Wyon grave les coins d'une des plus spectaculaires monnaies anglaises, la 5 Livres 1831. Frappé au poids exact de 5 Souverains, cet essai pour Guillaume IV est l'une des grandes raretés de la numismatique britannique, seuls six ou dix serain connu exister. A partir de ce même trousseau, des Couronnes d'argent sont également fabriquées sur flan bruni. Notre exemplaire est dans un état de conservation hors-norme. Il est, de très loin, le mieux gradé des quelques exemplaires connus. D'une grande brillance de frappe dans les champs, ses reliefs mats sont d'une parfaite finition, faisant de cette pièce un chef-d’œuvre absolu.

Prix adjugé : 820000€

29 octobre 2020 - Lot 807
Grande Bretagne

Victoria (1837-1901). Una 1839, 5 souverains (5 pounds) « Una and the Lion ». « LE » petit caractère, Londres, par Wyon. (pound) 1839, Londres. (Faculté de réunion : voir condition lot 815 / Right of Assembly : see conditions in lot n° 815  / ※ こちらはセットでの入札が可能です。lot 815をご覧下さい).  Av. Buste diadémé à gauche. Rv. La reine debout à gauche, derrière elle un lion.Wr. 278, Fr. 386.Top pop : plus haut grade et seul exemplaire gradé en proof 66.NGC PR 66 ULTRA CAMEO. Le plus bel exemplaire connu de cette monnaie mythique. Monnaie parfaite. D’une exceptionnelle qualité de frappe. Flan bruni et Fleur de coin

Prix adjugé : 820000€

12 juin 2021 - Lot 104
Australie

Australie, Victoria (1837-1901). Essai de 5 livres, par Joshua Payne 1852 (1921), Melbourne. Av. GOVERNMENT ASSAY OFFICE / * ADELAIDE *. Dans un grènetis festonné, couronne et (date), signature J. PAYNE. Rv. WEIGHT I OZ: 8 DWT: 4 GRS: / * 22 CARATS *. Dans un grènetis formé de pointillés entre deux lignes : VALUE FIVE POUNDS. Fr.2 - KM.Pn1 ; Or - 44,09 g - 33 mm - 12 h Top Pop : c’est le seul exemplaire gradé ! PCGS SP66+. Fleur de coin. Une monnaie d’exception, le type de 5 livres (5 pounds) le plus rare ! Œuvre de Joshua Payne. Frappe spéciale à 7 exemplaires seulement, par la Monnaie de Melbourne en 1921 avec les coins originaux.

Prix adjugé : 800000€

12 juin 2021 - Lot 123
Australie

Georges V (1910-1936). Souverain frappe privée en SPECIMEN 1920 (ou 1926), Sydney. Av. GEORGIVS V D. G. BRITT. OMN. F. D. IND. IMP. Tête nue à gauche, signature B. M . Rv. Saint Georges terrassant le dragon, signature B.P. ; à l’exergue (date). S.4003 - KM.29 - Fr.38 ; Or - 7,98 g - 22 mm - 12 h Top pop : c’est le seul exemplaire gradé et le plus beau des 4 exemplaires connus ! Provient de la Collection Quartermaster, Monetarium (Australie) Pty. Ltd., 4 juin 2009, N° 196 (AU$800,000 + frais), et antérieurement Collection Paul Terry et R. Jaggard en 1989. PCGS SP66. Le plus rare des souverains ! Fleur de coin.

Prix adjugé : 760000€

20 octobre 2021 - Lot 1033
Grande Bretagne

Georges III (1760-1820). Essai de 5 livres (5 pounds), tranche lisse, Flan bruni (PROOF) 1820, Londres. W&R.178 - S.3783 - Fr.369 ; Or - 39,9 g - 33 mm - 6 h NGC PF 64 ULTRA CAMEO (6057413-001). Av. GEORGIUS III D: G: BRITANNIAR: REX: F: D:. Tête laurée à droite, au-dessous signature PISTRUCCI et (date). Rv. Saint Georges terrassant le dragon, signature PISTRUCCI ; à l’exergue (date). NGC PF 64 ULTRA CAMEO (6057413-001). Flan bruni (PROOF) et effet camée intense (ULTRA CAMEO). Rarissime avec la tranche lisse (plain edge). Seuls deux exemplaires connus en tranche lisse (only two know with plain edge). De surcroît, exemplaire de qualité fantastique ! Les champs miroir sont quasiment parfaits, avec d’infimes micro-marques. Les reliefs sont mats avec tout leur velours et visuellement saisissants. Fleur de coin.

Prix adjugé : 625000€

29 octobre 2020 - Lot 595
France

Napoléon III (1852-1870). 100 francs 1861 E, essai sur flan bruni tranche lisse. 6/5.Av. Tête laurée à droite. Rv. Armoiries impériales posées sur un manteau.Maz. 1602.PCGS SP 66+. Monnaie d’une extrême rareté. Présérie d’une des séries les plus populaires. Champs d’une brillance extraordinaire. Flan bruni et Fleur de coinLa mythique 100 Francs 1861 : La pièce de 100 Francs or peut être considérée comme la plus emblématique monnaie française du XIXe siècle. Par ses poids, diamètres, qualités métalliques et graphiques, elle est plébiscitée dès le départ par des Français désirant s'assurer une épargne confortable et durable. Frappée en masse (jusqu'à 100.000 exemplaires en 1857) de 1855 à 1913, elle est surtout exemplaire pour bon nombre de pays européens. Quand l'Union Latine est mise en place, à partir de 1865 et à l’initiative de la France, les pratiques et les systèmes monétaires en usage dans une grande partie du vieux continent vont devoir s'adapter, évoluer pour finalement parvenir à s'harmoniser. Ils perdureront jusqu'à la Première Guerre mondiale. Inévitablement, peu de pièces de 100 Francs sont exceptionnelles. Pour le règne de Napoléon III, une se distingue particulièrement. En 1862, la Monnaie de Paris fabrique plus de 6.000 exemplaires de la nouvelle 100 Francs dite à la « tête laurée ». Peu avant, de rarissimes pièces de présentation sont produites en 1861. Frappé sur un flan bruni puis conservé dans les meilleures conditions, notre exemplaire peut être considéré comme le fleuron de cette monnaie universelle.

Prix adjugé : 550000€

12 juin 2021 - Lot 495
Grande Bretagne

Victoria (1837-1901). 5 livres (5 pounds) “Una and the lion”, Flan bruni (PROOF) 1839, Londres. Av. VICTORIA D : G : BRITANNIARUM REGINA F : D : Buste à gauche avec bandeau dans les cheveux ; signature W. WYON R. A. Rv. DIRIGE DEUS - GRESSUS MEOS. La Reine à gauche dirigeant un lion avec son sceptre ; à l’exergue (date) et signature W. WYON R. A. Fr.386 - S.3851 - W&R.278 - Schl.148 ; Or - 37 mm - 12 h NGC PF 64 ULTRA CAMEO. Tranche inscrite : DECUS ET TUTAMEN ANNO REGNI TERTIO. Exemplaire exceptionnel, Flan bruni et Fleur de coin.

Prix adjugé : 500000€

29 octobre 2020 - Lot 792
Grande Bretagne

Georges III (1760-1820). Couronne (Crown) « Incorrupta » 1817, Londres. Essai en or par Wyon.Av. Buste lauré et drapé à droite. Rv. Écu couronné et légende « INCORRUPTA FIDES VERITASQUE » (Foi et Vérité incorruptible)Wr. 208, Esc 230, 48,69 g.Top pop : Seul exemplaire gradé.NGC PR 65 ULTRA CAMEO. Une monnaie du plus grand prestige, gravée par le jeune et talentueux William Wyon, elle s’inspire de la typologie de Cromwell frappée deux siècles auparavant. Flan bruni et Fleur de coinEn 1817, le gouvernement anglais émet une nouvelle Couronne d’argent et une nouvelle pièce d’or, le Souverain. Fabriquées dans les nouvelles presses de l’atelier monétaire de Londres, ces monnaies sont au type de saint Georges terrassant le dragon. Les coins sont l’œuvre d’un graveur de gemmes italien hors-pair, Benedetto Pistrucci. Quand le projet fut lancé en 1816, un autre graveur, anglais celui-ci, William Wyon, proposa son modèle. 18 exemplaires en argent et 7 en or furent fabriqués par la Monnaie royale. La pièce proposée par Pistrucci fut finalement retenue. Il devint ensuite graveur en chef alors que Wyon dut attendre encore dix ans pour l'être à son tour, en 1828. Le nom d'usage de la Couronne proposée par William Wyon, Incorrupta Crown, est diversement interprété par les numismates britanniques. Il dériverait de la légende latine du revers INCORRUPTA FIDES VERITAS QUE, que l'on peut traduire par « Une foi sans tache » ou « Une foi au-delà de la corruption ». Hélas, cette belle proclamation d'intention ne suffit pas à convaincre l'influent Joseph Banks, botaniste réputé et ami du directeur de la Monnaie royale de l'époque, qui sut placer son protégé romain en lieu et place du jeune et prometteur William Wyon...

Prix adjugé : 480000€

29 octobre 2020 - Lot 787
Grande Bretagne

Guillaume et Marie (1689-1694). 5 Guinées 1693 « Elephant & Castle », Londres.Av. Bustes accolés à droite. Rv. Écu couronné formé des armes d’Angleterre, d’Ecosse, de France et d’Irlande.S. 3423, Fr. 300.Top pop : Plus haut grade, le second plus haut est en AU 58. Il s’agit de la seule 5 guinées gradée en MS 65 !PCGS MS 65. Une monnaie d’une incroyable beauté, à l’état de frappe et recouverte d’une fine et magnifique patine. Il s’agit peut être de la plus belle 5 guinées tous types confondus. Fleur de coin

Prix adjugé : 460000€

29 octobre 2020 - Lot 817
Grande Bretagne

Victoria (1837-1901). Trade dollar 1896 B, Bombay, frappe en or de poids lourd.Av. La Grande Bretagne debout à droite tenant un bouclier à ses armes et une lance. Rv. Ornement, autour caractères chinois et malais.Pr 2B; KM T5a, 44, 30 g.Provenance : vente Spink Coin Auction 38, du 10 octobre 1984, lot 723 et Baldwin’s 96 du 24 septembre 2015, lot 3588. Top pop : Seul exemplaire gradé. Il s’agit probablement de l’exemplaire offert au gouverneur.NGC PR 64. Seul exemplaire connu de ce millésime sur flan épais. Cet extraordinaire exemplaire d’un poids supérieur de 30%, aux quelques autres frappes en or répertoriées pour d’autres dates, est frappé sur flan bruni, presque Fleur de coinComme la Piastre indochinoise, le « Trade dollar » anglais est une monnaie emblématique car destinée à des marchés asiatiques privés jusque-là de toute organisation monétaire cohérente. Suite à la disparition des anciens empires maritimes, de nombreux territoires lointains ou extra-marins furent privés de monnayage abondant et garanti par leurs États tutélaires. Surfrapper ou contremarquer des monnaies espagnoles de 8 réales, d'anciens thalers allemands voire des Écus français, paru longtemps le meilleur pis-aller. En 1866, une élégante pièce fut émise par la reine Victoria. La France ne tardera pas à faire de même à partir de 1885 avec sa Piastre de commerce. Le Dollar dit de Hong Kong avait pour vocation de répondre à cette demande initiale et le fit avec succès. Il figure Britania au droit et lui associe au revers des caractères chinois et malais qui précisent sa valeur et rappellent son aire de circulation. Il est envisagé qu'elle ait été frappée comme monnaie de presentation pour le gouverneur de Hong Kong. Deux ateliers furent destinés à cette abondante production : Bombay et Calcutta. Des millions de pièces furent émises jusqu'en 1935. En 1896, un exemplaire en or fut frappé sur un flan de trente pour cent supérieur au poids des essais recensés pour les années précédentes. Cette caractéristique en fait une des monnaies anglaises et internationales les plus recherchées actuellement.

Prix adjugé : 380000€

29 octobre 2020 - Lot 802
Grande Bretagne

Georges IV (1820-1830). 5 souverains (5 pounds) 1826, Londres, frappe sur flan bruni.Av. Tête nue à gauche. Rv. Écu couronné.S. 3799, Fr. 373.Top pop : plus haut grade.NGC PR 66* ULTRA CAMEO. Une monnaie parfaite et d’une grande beauté, sans doute le plus beau des exemplaires connus de cette rare monnaie frappée sur flan bruni, Fleur de coinEn 1826, William Wyon sût finalement s'imposer via une de ses plus célèbres pièces, la 5 Livres en or. 150 exemplaires furent vraisemblablement frappés cette année-là. Au droit des rarissimes pièces de présentation produites en amont, la gravure du fin portrait de Georges IV s'apparente plus à celle d'un camée que d'une monnaie. Il est mis en valeur par un polissage subtil du champ qui accentue les légendes et les reliefs laissés à fleur de coin ; curieux hommage rendu à son pire rival Benedetto Pistrucci... Rarement de telles pièces furent produites. Elles sont médailles par la qualité de leur exécution tout en restant monnaie par le choix de leurs types. Comme certains de leurs homologues français, elles comptent parmi les meilleures monnaies frappées durant la première moitié du XIXe siècle.

Prix adjugé : 340000€

29 octobre 2020 - Lot 816
Grande Bretagne

Victoria (1837-1901). Una 1839, 5 souverains (pounds) « Una and the Lion ». « LE » petits caractères, Londres, par Wyon.Av. Buste diadémé à gauche. Rv. La reine debout à gauche, derrière elle un lion.Wr. 278, Fr. 386.NGC PR 62+ ULTRA CAMEO. Monnaie mythique d’une grande beauté. Superbe

Prix adjugé : 300000€

29 octobre 2020 - Lot 1056
Russie

Nicolas Ier (1825-1855). 12 roubles en platine 1836, Saint-Pétersbourg.Av. Aigle bicéphale couronné. Rv. Légende circulaire, à l’intérieur la valeur et la date.Fr. 158.Provenance : Collection Hutten-Czapski.NGC MS 63. 11 exemplaires frappés. Pedigree prestigieux. SuperbePour la première fois de l'Histoire, des monnaies en platine sont frappées de 1828 à 1845 à Saint-Pétersbourg. Elles sont de valeurs inédites : 3, 6 et 12 Roubles. En tout, près de onze tonnes de platine sont extraites des mines de l'Oural et doivent permettre à l'économie monétaire russe de se redresser, suite à des guerres financièrement et politiquement catastrophiques. Paradoxalement, cette manne apparente se révèle toxique. En effet, le minerai est impropre, à l'état naturel, à toute transformation en numéraire. Trop riche en fer, il nécessite un affinage complexe, long et surtout très onéreux. Alors que le coût de production de 1 Rouble en or est de 1 Kopeck, celui d'une pièce de 3 Roubles en platine est de 98 Kopecks. D'où un nombre limité d'exemplaires émis et l'abandon rapide du projet. En 1840, une seule pièce de 12 Roubles est frappée. Onze avaient été émises en 1836. Ces monnaies d'exception ne semblent pas destinées à la circulation monétaire mais étaient certainement des pièces d'hommage, offertes par le tsar à ses invités de marque ou à ses meilleurs partisans tels le comte Émeric Hutten-Czapski, vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg et célèbre collectionneur polonais qui fut le propriétaire de l’exemplaire proposé aujourd'hui.

Prix adjugé : 250000€

20 octobre 2021 - Lot 1351
Transylvanie

Charles VI (1711-1740). 10 ducats 1713, Karlsbourg (Alba Iulia). Fr.509 ; Or - 34,63 g - 45,7 mm - 12 h NGC MS 61 (6142661-002). Av. CAROL9 VI D: G. RO. IMP. S. A. GER. HIS. HV. BO. REX. Buste lauré et cuirassé à droite, avec le collier de la Toison d’or. Rv. ARCHIDVX. AVST: DVX. BVRG. PRINC. TRANSSYL: (date). Aigle bicéphale éployée et couronnée, tenant le sceptre et l’épée. Top Pop : c’est le seul exemplaire gradé ! NGC MS 61 (6142661-002). Sur un flan large. Infimes marques de manipulation. Avec son brillant d’origine sous une légère patine. Superbe à Fleur de coin.

Prix adjugé : 245000€

20 octobre 2021 - Lot 452
France / Capétiens

Louis XIII (1610-1643). Huit louis d’or à la tête laurée 1640, A, Paris. Dy.1295 - G.61 - Drs (1987) PP3 - KM.112 - Fr.407 ; Or - 53,55 g - 43,9 mm - 6 h NGC MS 61 (6066355-022). Av. LVD. XIII. D. G. FR. ET. NAV. REX. Tête laurée du Roi à droite, au-dessous (date). Rv. CHRISTVS. REGNAT. VINCIT. ET. IMPERAT. Croix formée de huit L, chaque bras étant couronné, avec A dans un cercle en cœur, cantonnée de quatre lis divergeant du centre. Top Pop : c’est le plus bel exemplaire gradé ! Provient de la collection Paramount et précédemment Jean Vinchon Numismatique, 29 octobre 2002, n° 221. NGC MS 61 (6066355-022). Tranche cannelée. Avec un pedigree indiquant sa provenance de la Collection d’un Amateur d’Art, Vinchon 2002. C’est le plus bel exemplaire gradé de cette frappe spectaculaire qualifiée de pièce d’hommage, pour les courtisans ou pour la table de jeux du Roi, ou plus récemment médaille monétiforme au module de huit louis. Notre exemplaire est dans une qualité exceptionnelle, ne montrant que de légères marques de manipulation dans les champs, d’infimes stries d’ajustage au centre du revers, à peine visibles. La surface d’origine est proche, donnant un aspect brillant sous une légère patine aux tons orangés du plus bel effet. Superbe à Fleur de coin.

Prix adjugé : 235000€

2 décembre 2016 - Lot 665
Italie

ITALIE. Victor Emmanuel II (1861-1878). 50 Lire 1864, Turin. Av. Tête nue à gauche. Rv. Écu dans une couronne. Mont. 129, Fr. 10. 16,13 grs. PCGS MS 62. Monnaie rarissime, une des plus grandes raretés de l'Union Latine, frappée à 103 exemplaires. Infime choc sur la tranche, magnifique exemplaire avec tout son brillant d’origine, Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 230000€

12 juin 2021 - Lot 225
France

Charles VII (1422-1461). Franc à cheval ND (12 septembre 1422), Toulouse. Av. KAROLVS° D - EI° GRACI. - FRACORV° REX. Le Roi à cheval, galopant à gauche, l’épée haute, coiffé d’un heaume couronné, portant par-dessus son haubert une cotte d’armes fleurdelisée ; le caparaçon du cheval est fleurdelisé. Rv. (trèfle) XPC: VINCIT: XPC: REGNAT: XPC: INPERAT. Croix fleurdelisée et feuillue avec quadrilobe en cœur, cantonnée d’un K au 2 et au 3, dans un quadrilobe orné de deux lis et cantonné de trèfles. Dy.451 - L.455 - Fr.302 ; Or - 2,98 g - 26,5 mm - 9 h. Top Pop : c’est le seul gradé. PCGS MS64. C’est le dernier franc royal frappé ! Monnaie de la plus grande rareté, qui mérite une place d’honneur dans une collection d’exception. Flan légèrement irrégulier, d’une très grande fraîcheur de frappe, Superbe à Fleur de coin. Il s'agit du second exemplaire connu avec celui conservé au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France. Cette fabrication de Toulouse est attestée par les Archives, tandis que celles de Montpellier manquent. Il a été fabriqué entre le 8 juillet et le 21 août 1424, au titre de 24 carats (1000 millièmes) et au poids de 80 pièces par marc, soit 3, 059 g. Furent utilisés 56 marcs 2 onces d’or fin (13,76 kg) pour fabriquer 4500 exemplaires, ainsi que l’indique le registre des Archives nationales Z1b 992 : “C'est le compte d'une boueste de la Monnoye de Tholose de deniers d'or fin appelez frans à cheval qui ont cours pour XX sols tournois la pièce, à XXIIII caraz et à demi-carat de remède, de IIIIxx de poys au marc de Paris, fait en achat par Jehan de Veyrières pour lequel Jobert Vidal a tenu le compte du VIIIe jour de juillet inclus mil IIIIcXXIIII que la première délivrance fu faicte jusques au XXIIe jour d'aoust exclus ensuivant oud. an, en laquelle avoit XV deniers d'or qui font IIIImVc deniers d'or, poisent LVI mars II onces d'or”. Selon Jean Duplessy, 200 exemplaires furent également frappés à Romans le 1er juillet 1424

Prix adjugé : 225000€

29 octobre 2020 - Lot 673
France

IIIe République (1870-1940). 100 francs or 1878, frappe sur flan bruni, « essai » en petits caractères, différents ancre/ancre, tranche lisse, frappée pour l’exposition universelle.Av. Génie gravant le mot constitution sur une table. Rv. Valeur dans une couronne.Maz. 2112.Top pop : plus haut grade.NGC PR 65 CAMEO. De la plus grande rareté. Fleur de coin

Prix adjugé : 220000€

14 novembre 2019 - Lot 1047
Russie

Alexandre Ier (1801-1825). 10 roubles 1802, Saint-Pétersbourg. Av. Aigle bicéphale dans un écu, entouré des écus de Moscou, du Kazan, de Sibérie et d’Astrakha. Rv. Inscriptions sur quatre lignes, au-dessous l’atelier, le tout dans une couronne. Fr. 146. 12,13 g. Top pop : plus haut grade NGC MS 63*. Monnaie de la plus grande rareté, exemplaire ayant conservé son brillant d’origine, peut être le plus beau connu, Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 195000€

20 octobre 2021 - Lot 826
France

IIe République (1848-1852). Épreuve en Or de 5 francs Hercule 1848, A, Paris. Maz.1211 (tranche lisse) - VG.- (cf.3101) ; Or - 35,1 g - 37 mm - 6 h NGC MS 62+ (6066353-031). Av. LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ. Hercule entre la Liberté et l’Égalité ; à l’exergue signature Dupré. Rv. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Valeur dans une couronne formée d’une branche d’olivier et d’une branche de chêne. Top Pop : c’est le plus bel exemplaire gradé ! Provient de la collection Paramount (32,29 g) et précédemment Jean Vinchon Numismatique, 7 octobre 2003, n° 174 (35,1 g). NGC MS 62+ (6066353-031). Tranche en relief : DIEU PROTEGE LA FRANCE. Spectaculaire Épreuve ou Essai de frappe, en Or de ce type qui sera celui adopté et frappé à des millions d’exemplaires en argent. Le revers est quasiment parfait si ce n’est d’infimes hairlines dans le champ. Au droit, un minime défaut et de minimes taches empêchent l’obtention d’un grade supérieur, qui reçoit toutefois un 62+ ici. La surface d’origine est brillante et laisse voir les traces de polissage du coin, attestant d’une première frappe. Des reflets orangés sont présents. Superbe à Fleur de coin.

Prix adjugé : 160000€

29 octobre 2020 - Lot 672
France

IIIe République (1870-1940). 100 francs or 1878, essai sur flan bruni, grand caractères au revers, différents ancre/ancre, tranche lisse, frappée pour l’exposition universelle.Av. Génie gravant le mot constitution sur une table. Rv. Valeur dans une couronne.Maz. 2112a.Très rare. Fleur de coinEn matière monétaire, la IIIe république se contente de prolonger un système efficient mis en place sous le Second Empire. Il est utile au développement d'une France moderne, urbaine et industrielle. Elle ne cherchera pas à en modifier la nature ou les caractéristiques. Sa monnaie, et plus particulièrement son or, sont tout autant conservateurs que républicains. 1878 est une date importante pour elle : Paris accueille pour la troisième fois l'exposition universelle. A cette occasion, des travaux somptuaires sont réalisés sur le Champ-de-Mars, couvrant un total de 75 hectares. Il s'agit bien là de rivaliser avec les plus grandes capitales mondiales. Tous les savoirs et les meilleures techniques nationales doivent être valorisés, la monnaie autant que la machine à coudre, inventée peu avant par Constant Peugeot. A cette occasion, une pièce de 100 Francs est à nouveau émise. Elle est la première depuis la chute de Napoléon III. Elle se doit d’être exemplaire et elle le sera. Les essais produits à cette occasion sont spectaculaires par la qualité de leur exécution. Notre exemplaire le confirme ; il est assurément le plus beau connu.

Prix adjugé : 160000€

14 novembre 2019 - Lot 1017
Pays Bas

Hollande Provinces-Unies (1581-1795). 10 ducats 1721. Av. Cavalier à droite. Rv. Écu couronné tenu par deux lions. Del. 788. 33,54 g. Provenance : Collection Phoibos vente Künker 298, lot 4412. NGC PR 63 CAMEO. Rarissime et spectaculaire monnaie, grande fraîcheur de frappe, Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 160000€

1 décembre 2017 - Lot 1499
Vénézuela

République (1830- à nos jours ). 100 bolivares ou 20 venezolanos 1875, essai, par Barre. Av. Tête à droite de Simon Bolivar. Rv. Écu surmonté de deux cornes d’abondance.  Km. E24. 32,26 grs.  PCGS SP 61. Essai de la plus grande rareté, Superbe

Prix adjugé : 155000€

2 décembre 2016 - Lot 963
Russie

RUSSIE. Nicolas II (1894-1917). Médaille en or 1903, frappée pour l’inauguration du Pont Troïtsky en 1903 à Saint-Pétersbourg, par A. Vasyutinsky. Av. Têtes accolées du Tsar Nicolas II, de Maria Feodorovna et du Tsar Alexandre III. Rv. Vue du pont Troïtsky. Diakov 1371.1 (R5). 176,24 grs. Ø 63,5 mm. Coffret : 115 mm x 117 mm. Le pont Troïtsky fut construit en mémoire du 25ème anniversaire de mariage du Tsar Alexandre III et Maria Feodorovna. La première pierre fut posée le 24 août 1897 en présence de Félix Faure, et du Tsar Nicolas II. Il fut inauguré en 1903, pour le bicentenaire de la capitale de l’Empire russe. Rarissime et superbe médaille sur flan mat, dans son coffret d’origine orné des armes de Saint-Pétersbourg. Pratiquement Fleur de coin.

Prix adjugé : 153000€

1 décembre 2017 - Lot 1311
Italie

Victor Emmanuel II (1861-1878). 50 lire or 1864, Turin. Av. Tête nue à gauche. Rv. Ecu couronné.  Mont. 129, Fr.10. 16,12 grs. PCGS AU 53. Monnaie rarissime, une des plus grandes raretés de l’Union Latine, frappée à 103 exemplaires. TTB à Superbe

Prix adjugé : 150000€

29 octobre 2020 - Lot 1063
Russie

Nicolas Ier (1825-1855). Médaille en platine 1826, frappée pour célébrer le couronnement du tsar, par V. Alexeev et G. Saborov.Av. Tête nue à droite. Rv. Colonne, au dessus une couronne.Diakov. 446.5. 51,2 mm. 161,94 g.Rarissime médaille, surtout de ce poids, le plus élevé de ce type. Superbe

Prix adjugé : 140000€

14 novembre 2019 - Lot 1067
Russie

Alexandre III (1881-1894). Médaille en or 1894, pour la mort du tsar Alexandre III, par Stadnitsky. Av. Buste en uniforme militaire à droite. Rv. La Russie en deuil, un ange une main sur le tombeau. D. 1093.1, 82 mm 400,50 g. Impressionnante et très rare médaille, infimes marques dans le champs au revers, Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 140000€

29 octobre 2020 - Lot 1082
Russie

Nicolas II (1894-1917). Médaille en or 1896, frappée à l’occasion de la visite du tsar et de la tsarine à la monnaie de Paris, par Chaplain.Av. Bustes accolés à droite. Rv. Armes russes et françaises côte à côte, inscriptions sur six lignes.Diakov 1212.1. 70 mm. 300 g.Provenance : Succession Felix Faure. Nous joignons l’extrait du journal « L’illustration » du 17 octobre 1896 relatant la visite du tsar et de la tsarine.Exceptionnelle médaille en or frappée devant le couple impérial. Un des deux exemplaires frappés, flan mat, presque Fleur de coin

Prix adjugé : 140000€

1 décembre 2017 - Lot 1088
France

III° République (1870-1940). 100 francs or 1889, Paris, frappe sur flan bruni. Av. Le Génie gravant le mot constitution sur une table. Rv. Valeur dans une couronne. G. 1137, Fr. 590. 32,25 grs.  PCGS PR 65. Flan bruni, monnaie très rare et spectaculaire, un exemplaire d’exception, Fleur de coin

Prix adjugé : 135000€

1 décembre 2017 - Lot 1094
France

III° République (1870-1940). 100 francs or 1900, Paris, frappe sur flan bruni. Av. Le Génie gravant le mot constitution sur une table. Rv. Valeur dans une couronne. G.1137a, Fr. 590. 32,25 grs.  NGC PF 64 CAMEO. Monnaie rarissime et spectaculaire sur flan bruni, Fleur de coin

Prix adjugé : 135000€

29 octobre 2020 - Lot 1046
Russie

Paul Ier (1796-1801). 5 roubles 1798.Av. Croix couronnée. Rv. Inscriptions dans un cartouche.Fr. 144, Bit. 1.Provenance : Collection du grand-duc George Mikhailovich. Vente aux enchères Hess, Lucerne, le 25 octobre 1939, lot n°332, et vente aux enchères Superior Gallerie collection Moreira les 10 et 11 décembre 1988, lot n°1259. Top pop : plus haut grade.NGC MS 65. Fleur de coin

Prix adjugé : 130000€

29 octobre 2020 - Lot 1113
Suisse

Canton de Berne. 10 ducats (1772)Av. Écu couronné. Rv. Inscriptions.HMZ 2-203b. Fr. 142.NGC MS 62+. Magnifique et spectaculaire monnaie. Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 130000€

29 octobre 2020 - Lot 1075
Russie

Nicolas II (1894-1917). 37,5 roubles (2 1/2 impérials) 1902, Saint-Pétersbourg.Av. Tête nue à gauche. Rv. Aigle bicéphale couronné, légende circulaire.Bit. 315, Fr. 170.Top pop : plus haut grade.NGC MS 62. Rare, Superbe

Prix adjugé : 127000€

14 novembre 2019 - Lot 1015
Pays Bas

Guillaume IV de Bavière et Guillaume VI de Hollande (1404-1407). Haie d’or. Av. Ange de l’écu de Bavière-Hainaut. Rv. Croix ornée, cantonnée de deux lions et de deux aigles bicéphales. Del. 296, Fr. 110b, 5,72 g. Top pop : seul exemplaire gradé. Provenance : Collection Felix Couchard, vente Rossini du janvier 2006. PCGS MS 63. Extraordinaire monnaie gothique, un chef d’oeuvre. Superbe

Prix adjugé : 122500€

20 mai 2017 - Lot 13
France

Uniface essai presentation frame, consisting of 28 coins from 1 centime to 100 francs 1855. Gilt-copper, silvered-copper and copper. This one-off set was intended to present the new coinage project to Napoléon III. Cette série unique était destinée à présenter les nouvelles monnaies à l'empereur Napoléon III.ナポレオン三世の全ての貨幣の小箱です。有冠タイプのコインです。1センチから100 フランのコインまでございます。 披露するために特別にあつらえたショーケース! 14種類のコイン: 1センチムから100フランまで(発行元年全て1855年銘) 左の5枚のグループは銀メッキの青銅 中央の4枚のグループは青銅 右の5枚グループはギルト(金メッキの銅貨) ナポレオン三世コレクターにとって、夢の一品!次の入手機会はないかもしれませんね!

Prix adjugé : 120000€

14 novembre 2019 - Lot 653
France

IIIème République (1870-1940). 2 francs Semeuse 1898, grand 2, épreuve en or sur flan mat et tranche lisse par Roty, poinçon «corne or». Av. La Semeuse à gauche. Rv. Valeur. GEM. manque. Provenance : succesion Félix Faure. Seul exemplaire gradé. PCGS SP 66. Extraordinaire essai en or, unique. Provenance du plus grand intérêt, cette monnaie fut frappée à un seul exemplaire pour être offerte au président Faure. Flan mat, Fleur de coin

Prix adjugé : 120000€

1 décembre 2017 - Lot 1403
Roumanie

Carol II (1930-1940). 100 lei 1939. Av. Tête nue à droite Rv. Écu sur une couronne. Fr. 15. 32,46 grs.  NGC MS 61. Très rare, Superbe

Prix adjugé : 112000€

29 octobre 2020 - Lot 1187
Vietnam

Annam, Thieu Tri (1841-1847). 1 lang d’or.Av. Thieu Tri thong bao / Van the vinh la, « Monnaie courante de Thieu Tri / Toutes les générations en recueilleront le fruit à jamais » ; en haut, parmi les nuages, soleil à droite, lune à gauche et les cinq planètes ; en bas, mer écumante et prunier, pin et bambou. Rv. Sur 6 colonnes, de part et d’autre du trou, de droite à gauche : Khuyet hong thien nien hoa / Dang lu van the truyen / Thu huan chuong huu duc / So bao gia duy hien, « La pierre précieuse khuyet et le cinabre en mille ans se transforment en or très pur transmissible à dix mille générations. Ainsi on reconnaît le mérite et on met en relief les hommes vertueux, car la sagesse seule est précieuse ».Sch. manque (ne mentionne que la 5 tien, n° 279). Thierry BNF 449. 64 mm. 38,15 g.NGC UNC - cleaned. Monnaie spectaculaire et de la plus grande rareté. Infime nettoyage, SuperbeCette impressionnante monnaie, frappée entre 1841 et 1847 en Annam sous l'empereur Thiệu Trị, est considérée comme la plus grande pièce d'or émise au XIXe siècle. Rarissime, elle est connue à quelques exemplaires. La monnaie a pu servir d’amulette, la lecture des caractères figurés au droit explique cet usage détourné. Dans un ciel chargé d'un soleil et d'une lune, cinq planètes et cinq nuages sont placés au-dessus de trois arbres émergents de vagues. La portée confucéenne et spirituelle de ces symboles explique cet emploi dérivé d'une monnaie qui cherche initialement à rappeler l'attachement de l'empereur Thiệu Trị aux principes religieux et aux fondements traditionnels de la dynastie Nguyễn. Notre exemplaire, exceptionnellement bien conservé, est en l'état de sa fabrication.

Prix adjugé : 110000€

29 octobre 2020 - Lot 1036
Russie

Pierre II (1720-1730). Ducat 1729, Moscou.Av. Buste cuirassé et lauré à droite. Rv. Aigle bicéphale couronné.Fr. 102, Diakov 5.Top pop : Plus haut grade. Provenance : vente aux enchères Künker n°119 le 1 février 2007, lot n°875.NGC MS 61. Monnaie de la plus grande rareté. Superbe

Prix adjugé : 110000€

14 novembre 2019 - Lot 342
France

Louis XV (1715-1774). Médaille en or 1769, célébrant la fondation de l’École militaire à Paris, par Benjamin Duvivier. Av. Buste habillé et lauré à droite. Rv. Vue de l’École militaire. Divo 175. 63 mm 222,83 g Exceptionnelle médaille d’un style particulier et plaisant, grande finesse d’exécution. Un infime choc sur la tranche au revers, Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 110000€

1 décembre 2017 - Lot 484
France

Louis XIV (1643-1715). Médaille en or 1671, par Jean Warin. Av. Buste cuirassé à droite. Rv. Légende « NEC PLVRIBUS IMPAR », soleil rayonnant sur un globe. Jaquiot (exposition 1970) n° 123var 50,00mm, 62,25 grs. Provenance : vente Franceschi / Spink Zurich, vente 21 15/17 octobre 1986 lot 697  Exceptionnelle et rarissime médaille reflétant le faste et la grandeur du règne de Louis XIV. Gravure par Jean Warin de grande finesse. Avec sa bélière d’origine, Superbe

Prix adjugé : 100000€

2 décembre 2016 - Lot 104
Empire Romain

EMPIRE ROMAIN. Septime Sévère (193-211). Aureus 201, Rome. Av. Buste lauré à droite, drapé d'une dépouille de lion. Rv. Buste drapé de Julia Domna à droite. Cal. 2587. 7,32 grs. Provenance : vente Bourgey 1923 lot 272, collection Jacques Faure. Très rare, magnifique monnaie s'inscrivant dans la série des émissions de la dynastie des Sévères, Superbe

Prix adjugé : 90000€

2 décembre 2016 - Lot 293
France

FRANCE. Louis XIII (1615-1643). Dix louis d’or au col nu 1640, Paris. Av. Tête laurée à droite. Rv. Croix formée de huit L adossés et couronnés. G. 62. Dup. 1294, Fr. 406. 66,98 grs. Gravé au revers : « CAR. CAS-MAT. MAER. CAR. FIL. JAC. CAB », ce rarissime dix louis, utlisé le plus souvent à la table de jeux du roi, a été transformé en médaille d’hommage par Charlotte de Castille, (haut personnage de la noblesse et sœur de Nicolas-Jeannin de Castille trésorier de l’épargne) à Charles Chabot qu’elle épousa en 1620, mort au service du Roi et fils de Jacques Chabot, marquis de Mirebeau et comte de Charny. Un objet exceptionnel et prestigieux, rarissime, traces de monture et chocs sur la tranche, TTB.

Prix adjugé : 80000€

2 décembre 2016 - Lot 252
France

FRANCE. Philippe VI (1328-1350). Florin Georges 2ème émission 1346, Montreuil-Bonnin. Av. Saint Georges terrassant le dragon. Rv. Croix quadrilobée et fleuronnée, cantonnée de quatre écus de France. Dup. 257A, C. 260A, Fr. 272. 4,71 grs. PCGS MS 63. Magnifique exemplaire de cette rarissime monnaie, exceptionnelle finesse de gravure, flan large. Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 80000€

15 novembre 2018 - Lot 117
Empire Romain

Pertinax (192-193). Aureus 193, Rome. Av. Buste lauré à droite. Rv. La Providence debout à gauche. Cal. 2389a. 7,23 grs. Une monnaie exceptionnelle et Fleur de coin

Prix adjugé : 73500€

1 décembre 2017 - Lot 1426
Russie

Nicolas II (1894-1917). Médaille en or 1894, célébrant le mariage du Tsar et de la Tsarine Alexandra Feodorovna, par A. Vasyutinsky. Av. Bustes accolés à gauche . Rv. Le Tsar et la Tsarine dans l’église du Palais d’Hiver. Diakov 1164. 71 mm, 271,92 grs. Rarissime, légères traces de monture, sinon TTB à Superbe

Prix adjugé : 73000€

20 octobre 2021 - Lot 1285
Russie

Catherine II (1762-1796). Médaille d’Or, restauration du Palais du Kremlin à Moscou par T. Ivanov 1773, Saint-Pétersbourg. Diakov.- (cf.163.1 argent) - Reichel cf.2497 (argent) ; Or - 125,87 g - 64,5 mm - 12 h NGC MS 61 (6145028-002). Av. Légende en cyrillique. Buste couronné à droite, au-dessous signature Timofey IVANOV. Rv. Légende en cyrillique. Vue du Kremlin prise de l’autre rive de la Moskova, à l’exergue (date). Top Pop : c’est le seul exemplaire gradé ! NGC MS 61 (6145028-002). Semble inédit en Or et Unique ! D’infimes marques sur les hauts reliefs (poitrine et joue de Catherine) sinon un exemplaire magnifique. De frappe spéciale avec les reliefs à peine mats sur des champs brillants, le velours de frappe à peine touché au revers. Superbe à Fleur de coin. Le site du Kremlin, l’étymologie du mot rappelle une forteresse ou un lieu fortifié, est placé au confluent de la Moskova et de la Neglinnaïa, sur une colline, la Borovitskaïa, et occupé depuis la préhistoire. Une forteresse en bois est érigée avec des remparts en bois au XIIe siècle sous le Prince Iouri Dolgorouki, Grand-Duc de Kiev. Au XIVe siècle, sous le règne de Dimitri Donskoï, la construction d’une forteresse en pierres calcaire démarre, donnant son nom au Kremlin blanc. Au XVe siècle, après le sac de 1382, des incendies dévastateurs et un tremblement de terre en 1446, la forteresse est ruinée. Sous Ivan III, la pierre est remplacée par de la brique, avec l’aide d’architectes italiens, afin de reconstruire le Kremlin. La forteresse est alors enclose dans une muraille qui dessine un espace triangulaire de 28 hectares. Les constructions nombreuses se poursuivent jusqu’au règne de Pierre le Grand qui consacre désormais ses efforts à la nouvelle capitale, Saint-Pétersbourg. En 1762, Catherine II se proclame impératrice tandis que Pierre III est déposé, avant de mourir un mois plus tard dans des conditions mystérieuses dans sa chambre. L’impératrice se fait couronner en septembre 1762 au Kremlin, dans la cathédrale de la Dormition. Lors de son règne, Catherine II fait effectuer des travaux de restauration et fera construire le palais du Sénat le long du mur de la nécropole du Kremlin. Après avoir été la résidence officielle des tsars, puis des dirigeants de l’Union soviétique, c’est aujourd’hui le centre politique de la Fédération de Russie, et la résidence officielle du président

Prix adjugé : 70000€

14 novembre 2019 - Lot 1028
Pologne

Sigismond I. Thaler 1533, Thorn. Av. Buste couronné de Sigismond I dans une couronne ornée des écus de la Pologne, de la Lituanie, de la Prusse, de la Russie et de l’Autriche. Rv. Buste de son fils, Sigismond August II, 13 ans, dans une couronne ornée des boucliers de la Pologne, de la Lituanie, de la Prusse, de la Russie et de Milan. Kop. 441, Dav. 8418. 27,89 g. NGC XF 45. Le premier Thaler polonais, monnaie d’une grande importance, un exemplaire en bon état de conservation, TTB à Superbe

Prix adjugé : 70000€

20 mai 2017 - Lot 30
France

Silver essai 5 francs 1860, plain edge. Bust of Napoleon III left. Rv. Imperial coat-of-arms. Without Barre’s signature. Privy mark : Pair of Anchor Obv. / Rv. Maz. 1645. Prooflike surface with great rainbow toning. Av. Tête nue à gauche. Rv. Armoiries impériales posées sur un manteau. Sans la signature de Barre. Di érents : Paire d’Ancres Av. / Rv. Maz. 1645.5フラン1860年プルーフ仕上げ試作貨(プレインエッジ)表面:左向きの無冠タイプ 裏面:皇帝の大紋章 Maz. 1645. PCGS SP 63. extremely rare.

Prix adjugé : 65000€

14 novembre 2019 - Lot 768
Grande Bretagne

Georges II (1727-1760). 5 guinées 1746, tranche inscrite DECIMO NONO. Av. Tête laurée à gauche. Rv. Écu couronné formé des armes d’Angleterre, d’Ecosse, de France et d’Irlande. S. 3665. Fr. 335. Top Pop : plus haut gradé et le seul en «MS» chez PCGS» Monnaie exceptionnelle frappée avec l’or des mines de Lima, capturé par l’amiral Anson de la Royal Navy dans les eaux Philippines, aux navires espagnols. PCGS MS 62. Rarissime monnaie, peut être l’exemplaire le plus beau, grande brillance de frappe. Superbe à Fleur de coin

Prix adjugé : 65000€

14 novembre 2019 - Lot 611
France

IIIème République (1870-1940). 50 francs or 1900 A, Paris, frappe sur flan bruni. Av. Le Génie gravant le mot constitution sur une table. Rv. Valeur dans une couronne. G.1113, Fr. 591. 16,12 g. NGC PR 64. Frappe exceptionnelle sur flan bruni. 200 exemplaires frappées pour cette année et seulement quelques-uns sur flan bruni. Presque Fleur de coin

Prix adjugé : 60000€